Batman Arkham Knight

Batman Arkham Knight

Combattre le chevalier d'Arkham dans les rues de Gotham

Batman: Arkham Knight constitue le dernier volet de l'extraordinaire trilogie de Rocksteady. Vous endossez une fois de plus le costume de l'homme-chauve-souris pour descendre dans les bas-fonds de Gotham y combattre les méchants. D'une absolue maitrise graphique, cet épisode convoque une multitude de personnages de la franchise pour conclure en beauté un conte hors du commun. Lire la description complète

Les plus

  • Une fin digne de la franchise
  • Rôle intéressant des méchants
  • La ville est magnifique
  • Equilibre judicieux entre combat et exploration

Les moins

  • Batmobile souvent superflue
  • Contrôles pas toujours intuitifs
  • Adversaires parfois trop faciles à vaincre
  • Encore des problèmes techniques

Excellent
-

Batman: Arkham Knight constitue le dernier volet de l'extraordinaire trilogie de Rocksteady. Vous endossez une fois de plus le costume de l'homme-chauve-souris pour descendre dans les bas-fonds de Gotham y combattre les méchants. D'une absolue maitrise graphique, cet épisode convoque une multitude de personnages de la franchise pour conclure en beauté un conte hors du commun.

Affronter la peur

Dès la premier épisode de Rocksteady, Batman: Arkham Asylum, les auteurs ont su capter l'essence ambivalente du héros masqué. Invincible et vulnérable à la fois, Batman fait appel à son audace mais aussi à tout ce qui l'entoure pour mener à bien ses missions.

Le dernier opus poursuit sur cette même lancée, mais avec des décors plus grands, plus dynamiques, offrant plus de contenus. L'exploration et la découverte sont parties intégrantes du plaisir du jeu.

La trame de Batman: Arkham Knight commence lors de l'évacuation de la ville de Gotham menacée par le terrible Épouvantail. Comme d'habitude, Batman est chargé de restaurer la paix. L'histoire nous est présentée lors d'une séquence particulièrement tendue qui instaure à merveille l'atmosphère obscure et dramatique dont est imprégné l'ensemble du jeu.

Les habitants ont eu beau déserté la ville, Gotham n'est pas vide pour autant. Les malfrats y fourmillent et bon nombre d'entre eux sont de vieilles connaissances. Or, même s'ils ne sont pas les bienvenus, ces bandits ne constituent pas aujourd'hui le vrai danger qui menace la ville. Le mal absolu est désormais incarné par Arkham Knight, le chevalier d'Arkham, et par ses sbires, armés jusqu'aux dents, équipés de tanks et de drones et prêts à tout pour s'emparer de la ville. Méchant, le chevalier Arkham est aussi obsédé par une idée fixe: détruire l'homme-chauve-souris.

Le principe du jeu dans Batman: Arkham Knight ne varie pas par rapports aux épisodes précédents. Vous parcourez les rues de Gotham City et surveillez la ville du haut des gratte-ciels. Patrouiller les rues vous donne aussi l'occasion de participer à des missions secondaires et de relever des défis qui viennent enrichir l'expérience. Chaque victoire débloque de nouvelles missions, toutes intéressantes.

Certaines de ces missions se fondent sur le combat pur et dur, d'autres offrent une plus grande variété et font appel au don de détective de Batman et à sa formidable vision à rayons X.

L'excitation du danger

Batman: Arkham Knight a conservé les mécaniques de combat qui ont si bien fonctionné jusqu'à présent. Batman se bat avec fluidité, variété dans l'attaque, la contrattaque et la défense. Une fois le système maitrisé, il devient facile de se débarrasser de ses adversaires.

Si la mécanique n'a rien de révolutionnaire, elle apporte tout de même du nouveau. Par exemple, certains adversaires se battent maintenant à l'épée. Rassurez-vous, Batman saura en venir à bout en utilisant les éléments du décor: boite à fusibles, lumières, etc. Il lui arrivera également de s'allier à d'autres héros pour mener des attaques combinées.

Quand le combat corps à corps ne suffit pas, on peut choisir la discrétion et évoluer en silence. C'est le cas dans les séquences qui se déroulent dans des endroits infestés d'obstacles, de couloirs d'aération et autres éléments propices aux planques et aux attaques surprise. Il faut savoir, dans ces moments-là, user des principaux atouts de Batman: lancer des câbles d'acier, désamorcer des bombes ou les faire exploser à distance.

De menues améliorations, me direz-vous. C'est vrai, mais nous n'avons pas encore parlé de la plus grande nouveauté de Batman: Arkham Knight: la Batmobile. Moitié voiture, moitié char d'assaut, le véhicule hybride propose deux modes de jeu: le mode voiture et le mode bataille.

Dans le mode voiture, la Batmobile atteint des vitesses vertigineuses. Pratique pour se lancer à la poursuite des méchants dans les rues de Gotham. Dans le mode bataille, vous relevez les pneus pour transformer le véhicule en redoutable arme de guerre, capable de lancer des missiles. On s'en doute, ce mode offre de grandes possibilités dans les combats et de multiples manières d'en découdre avec ses adversaires. A vrai dire, avec tous les gadgets dont est équipé Batman, on pourrait se passer de la Batmobile, mais qui renoncerait au plaisir enfantin de piloter ce bolide dans les rues de Gotham? Pas nous!

L'émotion apporte la dernière note

Soyons honnêtes, ce n'est pas par ses nouveautés que Batman: Arkham Knight va briller au firmament du jeu vidéo. Les améliorations ne le distinguent pas franchement des précédents épisodes de la saga. Mais ce jeu que l'on attendait depuis longtemps répond haut la main à nos attentes et apporte la juste note d'émotion pour conclure une époustouflante trilogie.

Batman Arkham Knight

Télécharger

Batman Arkham Knight